Neeskens Kebano

Né le 10 mars 1992 à Montereau-Fault-Yonne, commune française du département Seine-et-Marne, Neeskens Kebano est un footballeur international congolais jouant au poste de milieu offensif. Il est souvent positionné sur l’aile droite, mais peut également être utilisé comme ailier gauche.

Grand fan de football, son père le nomme Neeskens du nom de Johan Neeskens, ancien milieu de terrain de l’Ajax et des Pays-Bas qui a remporté trois Coupes d’Europe en autant d’années à partir de 1971 et a terminé deuxième de la Coupe du monde lors de tournois successifs dans les années 1970. Dans un article de The Athletic, il évoque son paternel :

Quand je ne jouais pas bien, il était fou. Il était en colère contre moi. Le soir, il parlait à mes frères et sœurs mais il ne me parle pas ! Puis, avec le temps, il a un peu changé à cause des choses que j’ai accomplies dans l’académie du PSG, puis j’ai réussi en tant que professionnel et j’ai marqué mon premier but avec le PSG… Il était comme ‘Woah !’. Maintenant, il m’admire.

Les mauvais côtés du PSG version qatarien

Neeskens Kebano a commencé dans le football dès l’âge de 6 ans, intégrant le club de l’ASA Montereau en 1996. Dix ans plus tard, il se retrouve au centre de formation du Paris Saint-Germain, dans les pas de son idole Ronaldinho qui a aussi joué un temps au PSG.

Il signe son premier contrat professionnel avec le PSG en 2011, mais ne parvient pas à s’imposer dans l’équipe première, le club entrant dans une nouvelle ère sous l’égide du fond souverain qatarien.

Bloqué par les nombreuses stars qui arrivent à Paris, il n’a fait que 9 apparitions avec le maillot des rouge et bleu. Et pourtant Carlo Ancelotti l’a incité à rester :

Après l’entraînement, ils m’ont appelé. Ancelotti a dit : ‘Je préfère que tu restes avec nous, je sais que tu veux partir en prêt mais je pense que si tu t’entraînes avec nous, avec les grands joueurs que nous avons maintenant, tu t’amélioreras encore plus. Je te veux dans mon équipe’. Cela m’a pris deux minutes. J’étais, ‘D’accord, d’accord, d’accord. Je reste. OK OK!’.

Le joueur garde de très bons souvenirs de son passage au club de la capitale :

Un moment magique [ndlr : son premier match en tant que professionnel], surtout que je n’avais pas encore signé de contrat professionnel ! Ma carrière a vraiment débuté lors de cette rencontre, je ne peux pas l’oublier.

Je me souviens aussi d’un but inscrit lors de ce match, que l’on m’a injustement refusé. (…) J’avais une petite appréhension avant de toucher mon premier ballon mais, très vite, cette pression fut positive et j’ai joué libéré comme je le faisais avec l’équipe réserve.

C’est la première fois que je jouais devant une telle affluence (7500 spectateurs). À l’issue de la rencontre, j’ai reçu un nombre incalculable de messages ! Tous mes proches étaient émus de m’avoir vu à la télévision. C’est un rêve qui était devenu réalité.

Le milieu offensif est envoyé en prêt au SM Caen sur la saison 2012-2013 et retourne au PSG. Là, on lui fait comprendre qu’il doit partir :

Un jour, ils sont venus me voir et ils m’ont dit : ‘Hé, toi. Quel est ton plan? À quoi penses-tu?’ J’étais comme, ‘Qu’est-ce que tu veux dire? J’ai besoin d’être prêté…’Et ils ont dit:” Prêter?! Écoute, tu as été prêté. Qu’avez-vous fait? 

Cela n’a pas d’importance. Le foot va vite. Tu dois jouer et il n’est pas garanti que tu joues (en prêt). Tu dois aller quelque part où tu sauras que tu vas jouer et montrer ta qualité. Regarde comment ils ont traité Sakho, comment ils ont traité Sissoko. Regarde Guillaume Hoarau, il était en équipe de France mais regarde. Et tu penses jouer ? Frère, tu dois partir et jouer’. Cette discussion m’a fait mal .”

De la Belgique à l’Angleterre

Le 2 septembre 2013, Kebano s’engage avec le Sporting Charleroi en tant que joueur libre. Il marque 23 buts en 72 rencontres pour ce club entre 2013 et 2015.

C’est à Charleroi que Neeskens Kebano voit sa valeur marchande augmenter fortement, passant de 800 000 euros en février 2014 à 5 millions d’euros en août 2015.

Le 26 août 2015, l’international congolais est recruté par le KRC Genk, contre une somme de 4 millions d’euros. Neeskens Kebano a terminé sa seule saison à Genk avec au compteur 46 apparitions et 9 buts.  

Le joueur s’engage avec le FC Fulham le 26 août 2016. Il a aidé sa nouvelle équipe à obtenir une promotion en Premier League. Le contrat actuel du joueur est valable jusqu’en juin 2023.  

Parcours en sélection

Entre 2009 et 2013, Neeskens Kebano a joué dans différentes catégories de jeunes de l’équipe de France (U17, U18, U19 et U20). Toutefois, en 2014, il annonce qu’il a renoncé à la nationalité française afin de pouvoir défendre les couleurs des Léopards.

Pour expliquer son choix, Neeskens Kebano a confié:

Quand on fréquente un Centre de Formation et que l’on devient potentiellement sélectionnable, vient forcément le choix du pays que l’on souhaite représenter, notamment pour les jeunes qui possèdent plusieurs origines. Étant né en France, j’ai logiquement porté le maillot bleu lorsque l’opportunité s’est offerte à moi (33 sélections, U17 à U20).

Lorsque la République Démocratique du Congo m’a sollicité pour porter le maillot de l’équipe nationale chez les A, je n’ai pas hésité pour répondre positivement. Depuis tout petit, mes parents m’ont inculqué les valeurs de ce pays. J’ai ressenti ce besoin d’approfondir l’histoire de ma famille et de rendre une sorte d’hommage en défendant ses couleurs.

C’est une immense fierté lorsque je porte le maillot des Léopards. Chaque match disputé sur les terres de mes ancêtres me procure beaucoup d’émotions. 

Lors de son premier match officiel avec l’équipe de la RDC, Neeskens Kebano marque un but et contribue à une victoire du Congo sur un score de 4-3 face à la Côte d’Ivoire. A ce jour, le milieu offensif compte 6 buts et 33 apparitions avec la RD Congo.

Les chiffres

La valeur marchande la plus élevée de Neeskens Kebano jusqu’ici est de 5 millions d’euros. Ce montant a été relevé en octobre 2015. Après une baisse progressive au fil des dernières années, il commence à évoluer dans le bon sens.

Evolution de la valeur marchande (via Transfermarkt) :

Février 2014RSC Charleroi800 000 euros
Octobre 2015KRC Genk5 000 000 euros
Mars 2021Middlesbrough FC1 200 000 euros
Septembre 2022FC Fulham4 000 000 euros

Le salaire de Neeskens Kebano à Fulham sur la saison 2022/23 (via Capology) :

Salaire par semaine15 464 euros
Salaire par mois67 009 euros
Salaire par an804 112 euros

Leave a Reply

Your email address will not be published.