Théo Bongonda

Théo Bongonda, dont le nom complet est Théo Bongonda Mbul’Ofeko Batombo, est un footballeur évoluant au poste d’ailier gauche. Né le 20 novembre 1995 à Charleroi, en Belgique, il dispose de la nationalité belge, mais aussi de la nationalité congolaise.

Belgique et Espagne pour débuter

Théo Bongonda est un footballeur formé en Belgique. Il a commencé son parcours junior au centre de formation du SC Lodelinsart en 2005.

Deux ans plus tard, il rejoint le Sporting Charleroi et y reste entre 2007 et 2009.

De 2009 à 2013, Bongonda avait poursuivi sa formation au sein de l’Académie JMG de Lierse. Il réalise à cette période un test à Manchester City au côté de Jason Denayer, mais Bongonda refuse de signer :

C’était pour jouer dans l’équipe B… et moi je voulais jouer en équipe première ! Après les 6 années passées à l’Académie Jean-Marc Guillou, à jongler pieds nus, 6 jours sur 7, même en hiver, je n’avais plus rien à apprendre niveau technique. Avant d’entrer chez Guillou, j’avais une technique dégueulasse, même pas capable de faire une passe du droit ! Je ne dis pas que je suis le meilleur ! Je dis juste que les ballons difficiles ne me font plus peur.

Le joueur signe son premier contrat professionnel au SV Zulte Waregem en 2013. Il a fait un total de 43 apparitions pour ce club belge avant de s’engager au Celta Vigo le 9 janvier 2015. Le montant du transfert est estimé à 1,3 millions d’euros.

Théo Bongonda

Dans une interview accordée à Foot Mercato, l’international congolais s’est confié sur sa première expérience en Espagne :

En Espagne, c’était l’une des meilleures expérience de ma vie. A 19 ans, j’étais titulaire au Celta Vigo. Mais j’étais encore très jeune, je sortais d’une saison avec seulement 30 matches en professionnels. Je ne pouvais pas dire que j’avais vraiment la maturité et le niveau. J’ai quand même réussi à faire en trois saisons 80 matches avec le Celta. Je le prends comme une bonne expérience, même si ce n’était pas mes meilleures saisons.

Outre la prise de maturité, il fait la connaissance des stars, et notamment d’un certain Zinedine Zidane qui le remarque alors qu’il jouait au Santiago Bernabeu contre le grand Real Madrid :

Pendant un arrêt de jeu, j’attendais sur mon flanc, devant son petit rectangle. Je me suis retourné vers lui et je lui ai dit : ‘Zizou, t’es un grand’. Après le match, j’attendais un taxi, une voiture s’est arrêtée, la vitre s’est baissée, c’était… Zidane. Il m’a dit ‘tu es un bon joueur, continue comme ça’. Je n’en revenais pas ! C’est un grand Monsieur : je préfère recevoir la reconnaissance d’un Zizou que de toute la Belgique ! “

Révélation au KRC Genk

L’ailier n’a pas pu réellement s’imposer dans l’équipe du Celta Vigo et enchaîne deux prêts : le premier au Trabzonspor et le second au SV Zulte Waregem. Ce dernier décide d’acheter le joueur à 1,6 millions d’euros le 4 juillet 2018 où il a marqué 14 buts en 39 matchs sur la saison 2018-2019 et a vu sa valeur marchande grimper jusqu’à 6 millions d’euros.

Le KRC Genk n’hésite pas à dépenser une somme de 7 millions d’euros pour obtenir la signature de Théo Bongonda le 1 juillet 2019. C’est le transfert le plus cher de l’histoire entre clubs belges. Un statut qui ne le dérange pas du tout :

C’est normal qu’avec un tel montant sur ta tête, on t’attende au tournant. Mais avec la tête que j’ai, mon look, mon caractère entier et mon style qui n’est pas des plus simples, je savais qu’on n’allait pas me rater. Je dois toujours faire deux fois plus que les autres pour être jugé à ma juste valeur, mais c’est comme ça : les critiques me motivent. J’ai tellement bossé durant ma jeunesse pour être là, j’ai tellement traversé des trucs que plus rien ne peut me déstabiliser. Les critiques me font rigoler, car je sais que je vaux. Si Genk a sorti le chéquier pour moi, c’est qu’il estimait que je le valais. En Belgique, je sais que je ne suis pas le type de joueur qui plaît le plus, mais je me fiche de la reconnaissance extérieure : je suis là pour prester et le seul regard qui compte est celui de ma famille. 

Le joueur réalise sa meilleure saison dans la Jupiler Pro League sur 2020-21, ce qui a fait grimper sa valeur marchande en flèche jusqu’à 11 millions d’euros (juin 2021).

Théo Bongonda

Pourtant, Théo Bongonda a confié que ses premiers mois au KRC Genk n’ont pas été faciles :

Genk allait m’acheter assez cher pour un club belge donc je savais que j’allais jouer et avoir beaucoup de responsabilités, ce que j’apprécie fortement. La première année a été assez compliquée car j’ai eu une blessure au dos qui a duré 12-13 semaines et j’ai eu vraiment du mal à revenir. On va dire que le début était un peu compliqué. Mais après la pré-saison du mois de janvier, une fois que j’avais retrouvé des sensations et que je me sentais bien, c’est parti tout seul.

L’international congolais s’envole pour l’Espagne après avoir accepté une offre de Cadix. Il signe un contrat de 4 ans et rejoint le club de La Liga dans le cadre d’un transfert estimé à 3 millions d’euros, bonus compris. Au moment de son départ, il comptait 36 buts et 20 passes décisives en 111 apparitions toutes compétitions confondues pour le Racing Genk.

Parcours en sélection

Du fait de sa double nationalité, Théo Bongonda avait le choix de représenter la Belgique ou le RD Congo. L’ailier gauche a fait 5 apparitions pour l’équipe U19 de Belgique, marquant 2 buts. Il a aussi défendu les couleurs de l’équipe de Belgique espoirs entre 2014 et 2016.

Cependant, Roberto Martinez, le sélectionneur de l’équipe nationale belge semblait insensible à ses performances  séduisantes, notamment lors de la saison 2020-21 durant laquelle il a marqué 18 buts en 39 apparitions toutes compétitions confondues pour le KRC Genk.

L’attaquant décide alors de s’engager dans les démarches nécessaires afin de pouvoir être éligible à représenter la République Démocratique du Congo. Il a été convoqué avec l’équipe nationale de la RDC en janvier 2022 et a joué un match amical contre la sélection bahreïnie le 1er février 2022. Il compte à ce jour 3 rencontres jouées avec la RDC.  

Il a expliqué son choix dans un entretien accordé à Canal +, propos rapportés par Onefootball.com :

J’ai senti que j’étais désiré au Congo. Depuis très jeune, je me disais que j’irais là où on a besoin de moi.

Les chiffres

La valeur marchande la plus haute relevée jusqu’ici de Théo Bongonda est de 11 millions d’euros. Toutefois, cette somme a baissé sur les derniers mois. Actuellement, le joueur est estimé à 6 millions d’euros.

Evolution de la valeur marchande (via Transfermarkt) :

Juin 2017Celta Vigo3 000 000 euros
Juin 2019SV Zulte Waregem6 000 000 euros
Juin 2021KRC Genk11 000 000 euros
Septembre 2022Cadiz CF6 000 000 euros

Le salaire de Théo Bongonda au KRC Genk lors de la saison 2021/22  (via Capology.com) :

Salaire par semaine20 962 euros
Salaire par mois90 833 euros
Salaire par an1 090 000 euros

Leave a Reply

Your email address will not be published.